Fréland

À l'époque romaine, un sentier empierré passait par Fréland qui traversait le hameau de Knolpré, puis le Chêne, et se dirigeait vers Le Bonhomme après avoir traversé Ribeaugoutte, hameau de Lapoutroie. Il doublait le chemin le long de la vallée de la Weiss qui était souvent inondé. Ce sentier permettait de se rendre au col du Bonhomme. Mais il faut attendre 1311 pour trouver une première mention du village Urbach, le « ruisseau des aurochs ».

Ces armoiries datent de la fin du XVII° siècle (Armorial général de France).
L’arbre évoque les vastes forêts de Fréland.
Les deux étoiles rappellent les fonderies d’argent implantées à Fréland au XVI° siècle et alimentées par le minerai du Val de Sainte Marie aux Mines

  • Nom Français

    Fréland

  • Nom Patois

    Fralan

  • Nom Allemand

    Urbach

Premières mentions

  • 1311

    Urbach (ruisseau de l’Ur)

  • 1421
    Frallan (de fralây= éboulement de terrain)
  • Superficie

    19,74 km2
  • Population en 1999

    1292 habitants
  • Population en 2018

    1331 habitants
  • Densité

    67,4 habitants/km2
  • Altitude minimum

    327 m
  • Altitude maximum

    1221 m
  • Dénivelé

    894 m
  • Latitude

    48° 10' 19" Nord
  • Longitude

    7° 11' 41" Est

Histoire de Fréland

A l’époque romaine, un sentier empierré passait par Fréland et doublait ainsi le chemin le long de la vallée de la Weiss souvent inophoto-hist1ndé. Ce sentier permettait de se rendre au col du Bonhomme. Il faut cependant attendre 1311 pour trouver une première mention du village” Urbach“, le « ruisseau des aurochs ». Plus d’un siècle plus tard, en 1421, le village prend le nom de Frallan qui vient du latin “fragilis” et qui, dérivé, donne frâlay, éboulement de terrain.




tous droits réservés @rainetcreations @societehistoirepayswelche

Mentions légales - contact par mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

Haut de page

 grand est  Avec le soutien de la région Grand Est